Les quartiers au Nord de New York, là où les français habitent

La population française et francophone de New York a toujours eu un faible pour le nord de la région. Peut-être grâce à la qualité de vie meilleure et moins stressante, peut-être aussi au fait des prix exorbitants du logement à Manhattan, sûrement enfin, grâce aux bonnes écoles internationales de la région. Quoiqu’il en soit, ils sont des dizaines de milliers à avoir investi les coins de New Rochelle, Larchmont, Mamaroneck, Rye. Vous nous direz laquelle vous préférez après la visite.

Le comté de Westchester, un quartier plein d’avenir

On sait bien que les prix des 5 neighborhoods de New York City atteignent des sommets alors une option – ou une obligation- est de considérer les quartiers limitrophes, dans des coins plus verdoyants mais un peu plus loin du centre ville. D’ailleurs, on observe une nette augmentation des ventes de biens immobiliers dans les comtés voisins, celui de Westchester par exemple. En effet, au troisième trimestre 2017, les ventes ont augmenté de 59 % dans ce coin et la maison moyenne à vendre à Westchester n’a passé que 10 jours en moyenne sur le marché. De plus, les new-yorkais représentent la moitié de ceux qui arrivent dans le comté… et un grand nombre de Français font assurément partie de l’autre.

Dans ce comté, plusieurs villes ont le vent en poupe.

New Rochelle par exemple, assez urbaine mais possédant de beaux parcs, accueille une population aisée, jeune (moyenne d’âge de 37 ans), souvent de professions libérales qui aime profiter des nombreuses boutiques et de restaurants ethniques et gourmets.

Le village de Larchmont, juste à côté, invite à une vie tranquille, au bord de l’eau, et avec des parcs nombreux et verdoyants, comme Manor Park ou Flint Park. Ce n’est pas par hasard que le village était initialement une destination de vacances adorée de new-yorkais aisé.

Rye attire également les familles new-yorkaises ou expatriées qui veulent être près de Manhattan sans en vivre les inconvénients au quotidien. Avec une population de 16 000 habitants, la ville offre un excellent compromis en terme de qualité de vie et de dynamisme.

Pourquoi les Français habitent les quartiers au Nord de New York City

Le village de Larchmont, situé dans la ville de Mamaroneck, possède une école franco-américaine, connue de beaucoup d’Européens. Le parc immobilier est très varié avec de jolies maisons avec jardins, des co-ops plus classiques ou des condos. La plupart des logements de Larchmont ont un prix égal ou supérieur au million de dollars. D’autres biens sont plus anciens, tels que des ranchs et des maisons coloniales, valent environ un demi-million de dollars. En général , les biens immobiliers coûtent à peu près autant que les maisons de Upper Westchester ou de Putnam. Larchmont accueille une population aisée et possède un grand nombre de résidents de longue date, tant le coin est agréable et tranquille, à seulement 35 minutes en train de NYC.

Rye est dans le même genre, avec un mélange de dynamisme et de tranquillité caractéristique de petites villes limitrophes de New York City. Rye est située près de la mer et de Oakland Beach, qui offre de nombreuses activités familiales pendant les beaux jours. Dehors, le Rye Nature Center invite à faire de belles randonnées et The Edith Read Wildlife Sanctuary offre des hectares pour admirer des dizaines d’espèces d’oiseaux.

Mamaroneck reste plus abordable en terme de logements même si la ville est fière de ses splendides maisons au bord de l’eau. Avec 4 écoles primaires et une école secondaire, les familles peuvent assurer une scolarité complète à leurs enfants. Mamaroneck possède son propre cinéma, sa bibliothèque récemment rénovée, le théâtre Emelin, la plage, une patinoire, un grand nombre de restaurants et de boutiques, le Hampshire Golf Club, et bien sûr, le port et les clubs de yacht. Enfin, si on vous annonce que tout cela est à 40 minutes de la gare Grand Central de NYC, vous nous dîtes quoi ? Que vous n’avez pas tarder à venir y habiter.

Nous contacter pour plus d’informations